fbpx
D A P A S S U R A N C E S
  • ⏲️ Du lundi au vendredi de 08h30 à 17h30
  • The only efficient social broker
vélo, dap, coronavirus, travail, assurance

Aujourd’hui, DAP vous renseigne sur les avantages de se rendre au travail à vélo. Même si le télétravail est toujours la norme, le nombre de navetteurs repartira certainement à la hausse dans les semaines à venir. Votre vélo sera alors un allié idéal.

Pourquoi le vélo ?

Plus de la moitié des travailleurs vivent à moins de 15 km de leur lieu de travail. Le trajet est tout à fait faisable en vélo (électrique). Et vous en tirez de nombreux avantages :

  • pas d’embouteillage et vous trouvez toujours une place de parking
  • vous arrivez souvent plus vite à destination qu’en voiture ou en transports en commun
  • une meilleure condition physique et moins de tracas : vous vous sentez plus en forme et plus énergique
  • ce mode de transport est respectueux de l’environnement
  • économique : pas de consommation de carburant ni de frais de stationnement
  • fiscalement intéressant si votre employeur accorde une allocation vélo non imposable
Quel vélo choisir ?

Ces dernières semaines, nombreux sont ceux qui ont (re)découvert les joies du vélo. Les vélos se vendent comme des petits pains. Vous envisagez d’acheter un nouveau vélo ? La première question à se poser est « à quoi me servira-t-il ? »

  • Vélo électrique : convient à la fois aux déplacements domicile-travail et aux loisirs. Grâce à l’assistance au pédalage, vous pouvez atteindre les 25 km/h. Vous habitez loin de votre bureau ? Il est peut-être préférable d’envisager un speed pedelec. Ces modèles peuvent atteindre jusqu’à 45 km/h.
  • Vélo de ville : un bon choix si vous vivez près de votre bureau et que vous utilisez votre vélo pour de courtes distances en milieu urbain.
  • Vélo pliant : principalement destiné aux petites distances, par exemple si vous prenez aussi le train pour venir travailler. Pratique à emporter, mais moins agréable à conduire.
  • Vélo hybride : pour ceux qui aiment aussi faire de plus longues sorties à vélo pendant leur temps libre. Il s’agit d’une combinaison de vélo de ville et de vélo de sport. Il est également plus confortable sur les routes accidentées.
  • Vélo de course : léger et rapide grâce à sa construction et aux matériaux dont il est fait. Parfait si la vitesse est importante à vos yeux et que le vélo est un sport pour vous.
  • Vélo partagé : par définition, on n’achète pas un vélo partagé mais on l’utilise pendant une certaine période pour se déplacer dans une grande ville. Vous prenez le vélo à un point fixe et vous le remettez au même endroit, ou à un autre point. Pas de souci de maintenance, il suffit de s’inscrire sur le site web du fournisseur.
Comment vous protéger ?

Bien entendu, vous voulez arriver au travail en toute sécurité. Quelques conseils généraux :

  • Entretenez bien votre vélo : vérifiez régulièrement les pneus, les jantes, les câbles de freins, l’éclairage et la chaîne.
  • Portez un casque, même si ce n’est pas obligatoire (sauf pour les speed pedelecs). En portant un casque, vous avez moins de risques de subir des lésions cérébrales en cas de chute.
  • Assurez-vous d’être visible, en mettant un gilet ou des bandes réfléchissantes sur vos vêtements, plus particulièrement lorsqu’il fait sombre ou par mauvais temps.
  • Respectez le code de la route et soyez courtois(e) envers les autres usagers de la route.
  • Soyez très prudent(e) avec un vélo électrique : la vitesse est plus élevée et la distance de freinage plus longue. Il faut donc bien comprendre comment fonctionnent les vitesses, les freins et la transmission électrique.
  • Si vous utilisez un vélo partagé, lavez-vous soigneusement les mains avant et après son utilisation.

Conseils pour faire du vélo tout en se protégeant du coronavirus[1] :

  • Gardez vos distances !
  • Si vous dépassez quelqu’un, écartez-vous bien.
  • Si possible, évitez les itinéraires fort fréquentés et les pistes cyclables étroites à double sens.
  • Faites attention et ne prenez pas de risques inutiles : les hôpitaux ont déjà suffisamment de travail.
  • Ne vous mouchez pas avec les doigts : utilisez un mouchoir en papier et jetez-le dans une poubelle dès que possible. 

 

Quid en cas de problème ?

Vous êtes victime d’un accident avec une voiture ? En tant que cycliste, vous êtes usager faible et, par conséquent, l’assurance RC du conducteur de la voiture couvre vos blessures ainsi que les dommages à vos vêtements, lunettes, etc., même si vous êtes en tort. Les dommages causés à votre vélo ne seront indemnisés que si le conducteur est en tort.

Si vous êtes responsable de l’accident ou si personne d’autre n’est impliqué, seule une bonne assurance vélo vous aidera à obtenir une indemnisation pour les dommages causés à votre vélo. Ce produit peut s’avérer utile, surtout si vous avez un vélo cher. Vous serez aussi protégé(e) contre le vol ou le vandalisme.

Et vous pouvez même compter sur une assistance. Par exemple, si vous crevez un pneu, un dépanneur vient sur place pour vous aider. Il rencontre des difficultés ? Dans ce cas, il amène votre vélo chez un réparateur de vélos et vous conduit à votre destination. Certaines assurances prévoient également une indemnisation pour la location d’un vélo de remplacement si la réparation de votre vélo prend quelques jours.

 

Bien protéger votre vélo ?

Vous avez décidé d’utiliser plus souvent votre vélo, pour le travail et/ou les loisirs ? Protégez-vous et votre vélo grâce à l’assurance vélo. Il existe plusieurs formules : je serai heureux de vous proposer celle qui vous convient le mieux.

 

N’hésitez pas à contacter l’un de vos courtiers DAP pour plus d’informations.


N’hésitez pas à contacter l’un de vos courtiers DAP pour plus d’informations.


Related Post

Leave a Comment

Laissez-nous vos coordonnées et nous vous recontacterons !

Laissez-nous vos coordonnées et nous vous recontacterons !